Comment rédiger un bon CV?

La rédaction d’un curriculum vitae n’est pas toujours une chose évidente. On se retrouve vite démuni face aux questions que l’on se pose. Quelles informations doit-on indiquer? Comment les organiser? Faut-il absolument tout mentionner?

Difficile de savoir par où commencer. La rédaction de son CV est pourtant le passage obligé vers la recherche d’emploi. Première chose lu par les recruteurs, il est indispensable de susciter l’intérêt. En respectant les règles de base et conseils qui suivent, vous aussi pourrez rédiger des CV attrayants et bien construits.

Présentation générale

La présentation générale d’un CV doit être claire, chaque partie parfaitement identifiable au premier coup d’oeil. En effet, le CV d’un candidat sera vite parcouru par un employeur ; il doit comprendre rapidement quel est le potentiel de la personne. C’est pourquoi la disposition des informations doit être réfléchie en amont, en fonction du poste pour lequel vous postulez et de vos compétences.

Curriculum vitae

Votre CV devra être dactylographié et imprimé sur du papier de bonne qualité. Limitez le nombre de pages : une ou deux maximum. Les phrases devront être courtes et précises. La lettre de motivation vous permettra dans un deuxième temps de développer certains points si nécessaire. La couleur permet d’égayer un peu et de structurer vos parties.

Mais il ne faut pas abuser des couleurs trop fantaisistes. Enfin, attention aux fautes d’orthographe! Cela peut paraître évident, mais les fautes sont rédhibitoires.

D’une manière générale, les grandes catégories indispensables dans votre CV sont :

1. Vos coordonnées
2. Votre formation scolaire et professionnelle
3. Votre expérience professionnelle
4. Vos compétences « techniques »
5. Et les informations complémentaires sur vos hobbies et activités.

Chaque partie a son importance, ses règles spécifiques et une place déterminée.

Les grandes catégories d’un CV

Coordonnées

Généralement placés en haut de la feuille, vos nom, prénom, adresse et téléphone sont des mentions incontournables. Vous pouvez également préciser votre âge ou votre situation familiale, si cela s’avère pertinent. N’oubliez pas votre adresse électronique.

Formation

Cette partie peut en regrouper plusieurs, en fonction de votre profil et du poste visé. Votre cursus scolaire avec les diplômes obtenus doit être au coeur de cette partie. Mais inutile d’être exhaustif : contentez-vous de mentionner vos diplômes de l’enseignement supérieur. Vous pouvez aussi mentionner les différentes formations professionnelles suivies, qu’elles aient été diplômantes ou non. L’essentiel est d’apporter une plus-value.

Expérience professionnelle

CV Le référencement de vos différentes expériences professionnelles doit être au coeur de votre CV. Placer avant ou après la description de votre formation, cela dépendra de votre niveau d’expérience. Le principal atout d’un jeune diplômé est sa formation scolaire, qu’il placera donc en premier. Concernant vos postes précédents, il convient d’indiquer l’entreprise, vos missions principales, et si possible les résultats obtenus. Plus que l’intitulé d’un poste, ce sont vos réussites qu’il faut mettre en valeur.

Compétences « techniques »

Cette partie regroupe les informations concernant vos différentes compétences annexes, notamment la maîtrise d’une ou plusieurs langues ou de l’outil informatique. Il peut être également utile de répertorier les compétences plus spécifiques à un poste, comme par exemple la maîtrise d’un logiciel professionnel. Ces informations peuvent faire l’objet d’une rubrique spécifique ou être dispatchées dans les autres. Tout dépend encore une fois du poste recherché et de votre intérêt.

Complément d’informations

En dernier lieu, le candidat indique généralement ses centres d’intérêt, ses activités associatives le cas échéant. Cette partie, plus libre, permet de révéler votre personnalité mais aussi vos compétences, en dehors d’un cadre professionnel.

Les différents types de CV

Il existe plusieurs façons de présenter les informations qui composent un CV. Les quatre types de CV les plus courants sont :

Le CV chronologique : vous énumérez dans l’ordre la liste de vos emplois successifs, du plus ancien au plus récent. Cette présentation permet surtout de mettre en avant l’évolution de votre parcours.

CV

Le CV anti-chronologique : c’est le modèle le plus couramment utilisé. Vous présentez vos expériences de la plus récente à la plus ancienne. Cette méthode a l’avantage de mettre en avant le dernier emploi occupé. Utile si vous recherchez le même type de poste
Le CV thématique ou fonctionnel : vous listez les différentes fonctions que vous avez occupées et vous détaillez vos activités et les compétences acquises.

Ce type de CV permet de mettre l’accent sur vos compétences, plus que sur la succession d’emplois occupés
Le CV mixte : comme son nom l’indique, il s’agit de tirer parti des avantages du CV chronologique et du CV fonctionnel. Vous indiquez vos différentes compétences puis les différentes entreprises et les dates de vos emplois exercés

Quelque soit votre choix de CV, garder à l’esprit quels éléments vous souhaitez mettre en avant. Si vous avez la possibilité de créer un CV électronique (e-CV), profitez des possibilités d’Internet, par exemple en insérant des liens vers les sites des entreprises où vous avez travaillé. Mais faites attention à mettre à jour régulièrement ces liens.

Les derniers conseils pour un bon CV

CV Avant d’entreprendre la rédaction d’un CV, faites le point sur votre parcours professionnel et sur vos objectifs. Vous n’en serez que plus précis et efficace.

Pour rendre votre CV plus dynamique, utilisez des verbes et mots d’action pour décrire vos savoir-faire. En revanche, évitez le jargon professionnel. La personne qui vous recrutera ne sera pas forcément un spécialiste comme vous.

Pensez à reprendre les termes utilisés dans l’offre d’emploi pour décrire vos compétences. Ceci facilitera la lecture de votre CV pour l’employeur qui s’appuiera sur ces mots-clés.

Une fois votre CV rédigé, imprimez-le et relisez-le. Une faute a pu s’y glisser. N’hésitez pas à le faire lire par une personne neutre, pour savoir s’il est suffisant clair et compréhensible.

Enfin, apprenez de vos erreurs! Un CV a besoin d’être revu et actualisé régulièrement. Si vous subissez un refus, cherchez à comprendre ce qui n’a pas plu dans votre CV, afin de l’optimiser pour de futures offres.