Qu’est-ce que l’annualisation du temps de travail ?

L’annualisation du temps de travail est une pratique mise en place par les entreprises pour profiter de la main d’œuvre pendant les périodes où l’activité est plus importante. Il suffit de repartir les heures de travail prévues de façon annuelles en fonction des besoins pour chaque période.

Des salariés pleinement disponibles

Journée de travail

L’intérêt de l’annualisation du temps de travail est de décider des périodes où il leur sera demandé de faire un certain nombre d’heures hebdomadaires dans la limite de la loi alors que d’autres périodes pendant l’année seront largement allégées car elles correspondent à des baisses de la demande. Les salariés pourront alors profiter d’emplois du temps beaucoup plus restreints.

Il s’agit donc de faire coïncider l’offre avec la demande et de savoir gérer pleinement ses besoins en utilisant ses employés à bon escient. Il est en effet inutile de payer une personne lorsque la charge de travail est très faible alors qu’ils n’auront personne pour répondre à leurs besoins pendant les périodes particulièrement actives. Le chef d’entreprise aura donc adopté une nouvelle façon beaucoup plus efficace de gérer ses atouts.

Les avantages de l’annualisation du temps de travail

Temps de travail

Ce principe est proposé à toutes les entreprises à partir du moment où elles ont signé un accord ou une convention. Celle-ci est alors indiquée dans le contrat de travail en précisant les périodes qui seront travaillées et celles qui seront offertes aux employés en compensation des heures faites en surplus. Il est très facile de mettre en place une annualisation du temps de travail dans une entreprise qui ne possède pas un profil classique.

La mise en place de cette annualisation du temps de travail permet d’éviter la multiplication d’heures supplémentaires qui ne conviendraient pas forcément aux salariés de l’entreprise alors que si les périodes sont connues à l’avance, il est possible de s’organiser en conséquence. Ce procédé permet également d’éviter les périodes de chômage partiel qui pourraient léser le personnel. Il s’agit d’un bon compromis qui convient aux deux parties et qui est de plus en plus employé dans les entreprises.

1 Commentaire
  1. brigitte | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *